Benoît Costil : « Pour moi, il restera comme LE gardien du Mondial, et il a bien mérité d’aller soulever ce trophée »

Lloris

Lloris

 

Gardien de l’Equipe de France durant l’Euro 2016, Benoît Costil a côtoyé des gardiens internationaux, comme Hugo Lloris notamment. Il revient justement sur son erreur de relance sans conséquence en finale contre la Croatie (4-2) et dresse dans le même temps le bilan de son Mondial. « Hugo, avec son club, sous la direction de Pochettino, joue beaucoup au ballon, fait beaucoup repartir de derrière. La philosophie de Pochettino est plus de trouver une solution courte que de mettre des ballons longs. Il a pris ces automatismes-là, comme jouer haut, ce qui lui a permis cette anticipation devant Mandzukic. C’est une erreur, c’est sûr, mais elle n’enlève rien à la fantastique Coupe du monde qu’il fait. Pour moi, il restera comme LE gardien du Mondial, et il a bien mérité d’aller soulever ce trophée […] L’arrêt qu’il fait devant l’Uruguay m’a impressionné, c’est totalement dans les qualités d’Hugo. Il est tellement explosif, tellement tonique, il a tellement de peps dans les jambes. Il a aussi réussi un arrêt fantastique contre la Belgique. Il a été décisif à chaque match. Contre l’Australie, l’arrêt qu’il signe n’est pas facile. Face au Pérou, c’est la même chose. L’Uruguay, la Belgique, il fait les arrêts. L’Argentine, il ne peut rien faire. Il a une très bonne réaction sur les buts qu’il prend. Il a accompli un très grand Mondial ».

 

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des