Alou Diarra : « Dans la tête du sélectionneur, j’étais une solution fiable »

Alou Diarra

Alou Diarra a participé à la Coupe du Monde 2006 et a remplacé Patrick Vieira à la 56ème minute lors de la finale face à l’Italie. Un moment et un match dont se souvient l’ancien bordelais. « Il faut être serein mais je ne l’étais pas. Je n’étais pas serein car je me rendais compte de l’importance de ce match. L’engouement… On a eu une nuit difficile. Veille de match, finale de Coupe du Monde. Les supporters qui chantent dans les rues. C’était la folie. Le public qui poussait derrière nous. C’était vraiment un match d’une autre ampleur. Mais j’étais sûr de moi car pendant le stage, pendant la période de Coupe du Monde, je n’ai pas chômé. Ça veut dire que pendant les entrainements, même si je savais que je n’étais pas titulaire, je me donnais à fond. Du coup, j’avais des certitudes sur mon niveau physique et sur mon niveau. Du coup je savais que si on faisait appel à moi, j’allais répondre. Sur le match, je me débrouille plutôt pas mal de ce qu’on m’a dit. Je suis content car c’était un match auquel je n’étais pas programmé et auquel je m’étais bien préparé. Je n’étais pas programmé à jouer une finale de Coupe du Monde mais pendant ces trois, quatre semaines de période de Coupe du Monde, je me suis vraiment entrainé tous les jours. J’ai été pro, j’ai été rigoureux, j’ai été sérieux, j’ai observé, j’ai écouté, j’ai bossé, j’ai fait de l’extra. Du coup, on m’appelle en finale de Coupe du Monde. Sur le banc, il y avait le choix. Il y avait Vikash Dhorasso et des joueurs beaucoup plus expérimentés que moi mais c’est moi qui rentre. Ils sont conscients que lorsque je suis là pour participer à la Coupe du Monde, même si je suis dans la peau d’un remplaçant au départ, je suis quelqu’un de déterminé. Quelqu’un qui n’a jamais déçu lors des sélections précédentes. J’en ai eu des matches. Contre Chypre, je dois jouer . Contre l’Irlande, je joue. Mais des matches aussi au couteau où il fait appel à moi et je réponds présent. Je pense que dans la tête du sélectionneur, j’étais une solution fiable ».

 

Banquette

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des