Gustavo Poyet : « L’équipe n’est pas bien du tout, alors si Malcom part… Alors là, le 26 juillet, on aura un petit problème »

Gustavo Poyet

Lors de sa conférence de presse de rentrée, Gustavo Poyet a exprimé son mécontentement de la situation actuelle du club au moment de la reprise, voici le point complet effectué par l’entraîneur des Girondins de Bordeaux.

« Quand je suis parti à la fin de la saison dernière, on était vraiment, vraiment contents parce qu’on avait fini à une place vraiment difficile à obtenir. Mais je l’avais dit avant, le plus important pour une équipe de football, c’est l’été. Si tu fais bien les choses pendant l’été, c’est plus facile… Et nous, on n’a rien fait. Je parle pour aujourd’hui. Si je te parle la semaine prochaine et qu’on a quatre joueurs, je te dis qu’on a fait quatre joueurs. Mais là, je parle au 3 juillet. On n’a rien fait. Ca m’inquiète beaucoup. J’aime bien faire une bonne préparation. J’ai toujours dit ici, en conférence de presse, que je n’aimais pas les excuses. Là, tout le monde me donne beaucoup de possibilités d’avoir des excuses. Je n’aime pas du tout ça. Je ne change pas ma parole, je ne suis pas content, pas du tout. J’attendais quelque chose de différent, et je n’aime pas commencer de la manière dont on a commencé. Je suis honnête. Si vous voulez que je dise autre chose, il faut parler avec d’autres entraineurs, pas à moi. Je comprends la situation du club, je comprends bien que c’est une situation difficile pour l’actuel propriétaire, parce que peut-être qu’il va partir. Et les éventuels nouveaux propriétaires, comme ils ne sont pas arrivés, il n’y a rien qu’ils peuvent faire. Ca c’est clair et je comprends. Mais à la fin de l’histoire, c’est moi, et je ne suis pas content. Je connais des choses sur la situation, mais on ne peut pas donner de date, on ne peut pas dire que ça va se passer lundi… Alors, on continue. Mais quand on sera en septembre-octobre, personne ne se rappellera de ce moment-là, alors que moi je m’en rappellerai très bien. Après, je le répète, je comprends que la situation soit unique, normalement ça se passe avant une saison, ou après… Je comprends ça. Il faut penser à l’équipe, et qu’on est arrivé en Europa Ligue pour la jouer. Donc ne pas prendre de risques, afin d’arriver dans les groupes à la fin. Et pour ça tu as besoin d’une préparation, qui est déjà commencée depuis quelques jours […] Je ne dis pas que ça m’énerve, je dis que je ne suis pas content (sourire). Je ne suis pas énervé, je suis bien, la vie est magnifique, on est à Bordeaux, il fait beau, le football recommence… C’est bien, je suis normal. Mais si on parle de l’été et de la situation du club aujourd’hui… Il y a deux joueurs qui étaient prêtés, qui ne sont pas là (Martin Braithwaite et Soualiho Meïté), qui ont beaucoup joué en seconde partie de saison. Je ne sais pas s’ils seront là ou pas. Il y a ceux qui étaient à la Coupe du Monde et qui ne vont pas commencer. L’équipe n’est pas bien du tout. Alors, si Malcom part… Alors là, le 26 juillet, on aura un petit problème là ».

Goldfm

 Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des