Romain Manci et Florian Brunet évoquent les interdictions de déplacement et les décisions prises contre les supporters

Virage sud supporters ultramarines

Les Ultramarines lors de la dernière saison ont été confronté à de nombreuses interdictions de déplacement. Romain Manci, un des porte-paroles du groupe de supporter, revient sur leur action de passer outre cette interdiction pour montrer leur mécontentement. « Quand on a vu l’interdiction de déplacement, c’était pour nous le moment de montrer qu’il était temps de réagir pour défendre nos droits en tant que citoyens. Pour pouvoir librement circuler et aller suivre notre passion d’autres peuvent aller à un concert ». 

 

Pour Florian Brunet, les interdictions de déplacement, sont des mesures qui ne sont plus appropriées et toutes les décisions prises à l’encontre des supporters peuvent faire changer complètement leurs comportements. « Ce sont des lois d’un autre temps, des lois du Moyen-Age. On empêche des supporters se prévalant de la qualité de supporter bordelais, des citoyens normaux, d’aller dans un endroit, d’aller dans une ville. Ça devient stupide. Pendant des décennies, les supporters se sont déplacés sans soucis. C’est une solution de facilité […] Ça peut amener une radicalisation des supporters. C’est un petit peu ce qui s’est passé cette année. À force de considérer les gens comme des criminels, ils peuvent finir par se comporter comme des criminels ».

 

Arte

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des