Philippe Fargeon : « Il était peut-être trop adoré, comme un père de famille »

Jocelyn Gourvennec

 

Philippe Fargeon pense qu’il y a des choses qui ont changé aux Girondins, surtout depuis la victoire à domicile face à Lille. Il pense aussi qu’il y a bien eu un effet Gustavo Poyet. « On a montré lors de ce match qu’on était capables de revenir au score. Ils en ont douté pendant un certain temps, ça a dû les travailler. Il y a eu aussi une compréhension avec le temps, après le départ de Gourvennec adoré par ses joueurs, on peut se rendre compte qu’il était peut-être trop adoré, comme un père de famille, et c’est peut-être là… Il y avait quand même une interrogation, cela se passait très bien, il y avait une bonne ambiance, etc… Les résultats n’étaient pas là. Le nouveau coach est arrivé en disant qu’il allait changer tout ça, il a dû faire comprendre à certains que c’était bien beau d’être gentil, mais qu’ils voulaient surtout qu’ils soient bons sur le terrain ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des