Martin Braithwaite : « C’est bizarre, mais quand ça va vite dans ma tête, mon cerveau parle en français »

Martin Braithwaite

Martin Braithwaite a évoqué son attachement pour la France, avant de la rencontrer avec le Danemark, là où il a passé quelques années et où il a vu naître son fils lorsqu’il était à Toulouse. « Il m’arrive de parler en français sur le terrain. C’est bizarre, mais quand ça va vite dans ma tête, mon cerveau parle en français. Ma femme est toulousaine et mon premier enfant, un garçon, est né en France. Il est français et il va toujours le rester. C’est bien, ce mélange de cultures et je me sens bien chez vous. Mais moi, je joue pour mon pays. Et c’est le Danemark. Peu importe que ce soit dans l’axe ou sur un côté… ».

 

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des