Gustavo Poyet : “Ce n’est pas un Mondial si facile”

    Gustavo Poyet
    Gustavo Poyet

    La Coupe du Monde est commencée depuis un peu plus d’une semaine et Gustavo Poyet a donné ses impressions sur ce début de compétition. “Ce n’est pas un Mondial si facile, on pensait que les grandes équipes allaient gagner 4-0 facilement, que l’unique façon de jouer au football était celle de Barcelone, c’est-à-dire d’avoir la possession du ballon. On croit à une sorte de fantaisie du football mais ce n’est pas la réalité. Tout dépend de ce qu’on veut faire et proposer réellement”. Une compétition où certaines équipes comme l’Iran sont consciente de ne pas pouvoir remporter la coupe mais qui font preuve d’un mental à toute épreuve. “Je pense que les différences physiques, organisationnelles et, même d’un certain point de vue, tactiques ne sont pas les plus importantes. D’après moi, ce qui importe le plus, c’est la partie mentale. Ce qui pose un problème pour l’Espagne, comme on en a parlé précédemment, avec ce changement d’entraîneur. Les équipes comme l’Iran ou d’autres petites nations n’ont peut être pas le physique, les tactiques ou autres mais elles ont un mental tellement fort que ça complique la tâche des grandes nations”.

    Enfin l’entraineur bordelais a donné son avis sur la sélection uruguayenne. “Je pense que le mondial commence vraiment après les phases de poule, qui sont comme un échauffement. Avec tout le respect que j’ai pour l’adversaire de l’Uruguay aujourd’hui, l’objectif était plus de mettre un maximum de buts, plutôt que de jouer réellement la victoire. Là si tu perds, tu ne pars pas de suite à la maison, tandis qu’après les matchs de poule, si tu as toujours cette mentalité, peu importe que tu sois l’Espagne, le Brésil, l’Allemagne, tu rentres chez toi de suite”.

     

    Aragón Radio

    Merci à Mag pour la traduction :)