Yoann Gourcuff : « Numéro 10 à l’ancienne, c’est un style particulier, c’est un profil que l’on voit de moins en moins »

Yoann Gourcuff entrainement Girondins de Bordeaux (2)

 

Dans le football moderne, il y a beaucoup moins de numéro 10 classique comme à l’époque (Maradona, Hagi, Baggio, Riquelme, Platini, Zidane…). Est-ce qu’il s’agit d’un poste qui est en voie de disparition ? Voici la réponse d’un meneur de jeu, Yoann Gourcuff:

« C’est vrai que c’est un profil que l’on voit de moins en moins, ou qui réussit de moins en moins. Peut-être qu’il y en a beaucoup en jeunes, mais qu’ils ne sortent plus. Peut-être qu’on préfère d’autres styles de joueurs, je ne sais pas. Numéro 10 à l’ancienne, c’est un style particulier. Ce ne sont pas des mecs qui vont très vite, mais ils sont à l’aise techniquement, font jouer les autres, essayent de trouver des espaces pour se positionner, être à l’aise avec le ballon, souvent face au jeu pour poser problème au bloc adverse, mettre le doute, créer l’inconfort, le déséquilibre dans le système de l’adversaire. Plus ça va, moins il y a d’espaces pour jouer, donc ça devient de plus en plus difficile pour ce type de joueur. Ces dernières années, ce style de joueur a parfois changé de position sur le terrain en étant plus bas, plus reculé. Souvent, ces joueurs ont besoin d’espaces. Il y a quelques années, ils pouvaient plus facilement s’exprimer parce qu’ils avaient le temps et l’espace pour. Aujourd’hui, avec les lignes resserrées, peu d’espaces, un bloc compact, avec un jeu qui va plus vite, un jeu de transitions, des fois ces joueurs-là peuvent moins s’exprimer ».

 

Ouest France

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des