Guillermo Di Meola : « FCGB et Proyecto Crecer ont des collaborations sportives avec des clubs au Chili, en Uruguay et au Paraguay, entre autres »

Proyecto Crecer

Guillermo Di Meola, directeur du Proyecto Crecer, centre de formation et filiale des Girondins de Bordeaux en Argentine, nous a accordé une interview afin de parler du sujet. Il revient notamment par les prémices de cette association entre les deux structures. « Depuis plus de 12 ans, il existe une association entre ces deux clubs. Cependant, ces dernières années, cette relation s’est resserrée, car il était entendu que le travail d’équipe était rentable à moyen terme. Cette association s’est enrichie ces dernières années du travail de personnes comme Ulrich Ramé, Alain Deveseleer, Patrick Battiston et surtout Yannick Stopyra. Notre travail en commun a augmenté, le nombre de visites et la communication sont devenus habituels, permanents et quotidiens ».

 

Mais à quel niveau réel évolue les sections du Proyecto Crecer ? « Proyecto Crecer participe à la plus grande ligue du pays, affiliée au Conseil fédéral de l’AFA. La plupart des joueurs qui deviennent professionnels en Argentine, et ensuite en Europe, ont joué dans cette ligue. La ligue est divisée en 4 zones, de 11 ou 12 équipes par zone, qui, dans le courant de l’année, sont classées pour être champion absolu (Proyecto Crecer atteint toujours la finale et a toujours 2 ou 3 divisions de champion). Chaque club a 7 divisions auxquelles participent des enfants de 7 ans jusqu’à l’âge de la majorité ».

 

Forcément, la structure argentine possède des avantages en contrepartie de former des joueurs pour le continent européen, des avantages notamment structurels et d’image. « Les avantages de Proyecto Crecer sont de travailler exclusivement pour l’un des 10 meilleurs clubs d’Europe dans l’entraînement des joueurs. Les avantages pour les Girondins de Bordeaux d’avoir une filiale en Argentine, sont non seulement la possibilité de récupérer les jeunes promesses argentines, et de les faire évoluer avec les professionnels du FCGB, mais aussi d’avoir un club affilié à la fédération, l’Association argentine de football (AFA), et avoir un pied dans une institution sportive dûment enregistrée et affiliée à l’AFA en Amérique du Sud, ayant la possibilité de conclure des accords avec d’autres clubs d’Amérique du Sud et développer, à travers sa filiale, les réseaux de recrutement. En ce sens, FCGB et Proyecto Crecer ont des collaborations sportives avec des clubs au Chili, en Uruguay et au Paraguay, entre autres ».

Retrouvez l’interview complète ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des