Frédéric Roux : « À la fin de ma carrière pro, je cherchais un dépaysement et une aventure à vivre »

Frédéric Roux Portrait

L’ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Frédéric Roux entraineur d’une équipe des Emirats, raconte comment il a commencé son aventure là-bas. « On est allé plusieurs fois en vacances là-bas en vacances et on avait apprécié. À la fin de ma carrière pro, je cherchais un dépaysement et une aventure à vivre. Avec ma femme et mes enfants, on a décidé de tenter le coup à Dubaï. Je suis parti sans aucun contrat mais je savais qu’il y avait la possibilité de trouver du travail dans les nombreuses académies de la ville. J’avais déjà quelques diplômes d’entraineur, je me disait que ça m’aiderait… ».

Finalement il trouvera un poste d’entraineur après une fondation des Dubaï International Falcons. « L’équipe a été créée par deux amis à moi, fans de foot, qui m’ont demandé d’en devenir l’entraineur. J’ai accepté et je ne le regrette pas, on vit une superbe aventure depuis deux ans […] Aux Emirats, il faut savoir qu’il existe deux divisions pros réservées aux Emiratis, avec un quota maximum de trois joueurs étrangers par équipe. Après, pour les expatriés, il y a cinq divisions amateurs. Les autorités ont autorisé notre équipe de Dubaï International Falcons à démarrer en seconde division, compte tenu du bon niveau des joueurs. On est directement monté en première division. Cette année en D1, on a fini troisième et on a été finaliste de la Coupe ».

 

L’Est Républicain

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des