Maxime Poundjé : « Jocelyn Gourvennec ? Il faut savoir pardonner pour avancer »

Maxime Poundjé

Maxime Poundjé, alors oublié du groupe professionnel pour la compétition, a expliqué l’attitude qu’il eut pour être patient, et finalement avoir sa chance après de nombreux mois d’absence.

 « Toutes les personnes du centre de formation ont eu un mot pour moi, je ne l’oublierai pas. Je sentais sur leurs visages que même eux ne comprenaient pas. Parfois, je descendais en réserve pendant les trêves alors qu’il n’y avait pas assez de joueurs en équipe première… Je gardais le sourire. J’étais entouré de jeunes qui rêvent d’être pros. Je ne pouvais pas leur apporter de la mauvaise humeur […] Je sais ce que j’ai vécu et je ne le souhaite à personne. Plusieurs fois, on m’a demandé de descendre avec la réserve. Jocelyn Gourvennec ? Il faut savoir pardonner pour avancer, mais ça ne veut pas dire oublier. C’est facile d’insulter tout monde et de tout casser, mais pour quoi faire ? ».

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des