Jacques D’Arrigo : « Une année historique, le meilleur résultat depuis l’année du dernier titre, au Matmut Atlantique c’est un record »

bandicam 2018-06-04 14-18-46-904

Vous allez le voir sur les graphiques ci-dessous, Bordeaux a la 6ème affluence de Ligue 1 avec 26048 spectateurs en moyenne. Ce résultat correspond à un taux de remplissage de 63% du Matmut-Atlantique. Le nouveau directeur commercial et communication, Jacques D’Arrigo, a commenté ces chiffres. A noter qu’il s’agit du record depuis l’arrivée des Girondins dans cette nouvelle enceinte du Lac. « On a vécu une année historique en termes de remplissage du stade puisque cette année, on a atteint le chiffre de 26000 spectateurs en moyenne, sur l’ensemble de la saison. C’est une progression de 7% par rapport à l’année dernière, et c’est surtout le meilleur résultat depuis l’année du dernier titre de Champion de France. En tout cas, au Matmut Atlantique, c’est un record. On avait baissé un tout petit peu sur les trois dernières années, après l’effervescence liée à l’arrivée du Nouveau Stade. Et cette année, on est remonté. Evidemment, on ne peut pas se satisfaire de ce chiffre-là, on a une vraie ambition de continuer à animer au maximum ce stade lors des soirs de match. On sait très bien qu’il y a ce qui se passe sur le terrain, et ce qui se passe autour. On demandera certainement à la presse de nous aider pour continuer à faire venir les bordelais, les girondins, les gens de la Nouvelle Aquitaine. Il y a beaucoup de gens qui se déplacent de très loin pour venir au stade, et ça se voit. Le dernier point, c’est qu’on a aussi augmenté, avec un chiffre record, le nombre de personnes qui viennent voir un match. On a nos 11000 abonnés, mais en moyenne on a 15000 personnes de plus qui viennent voir un-deux-trois-dix matches dans la saison et c’est au travers d’opérations, avec nos partenaires… Sur Toulouse, c’était exceptionnel, on avait un stade quasiment plein avec 39000 spectateurs. Toute l’équipe s’est sentie soutenue. Le coach nous avait demandé à la fin du match contre Saint-Etienne de remplir le stade, et il nous restait trois jours car c’était une semaine avec deux jours fériés… Tous les salariés du club ont fait qu’il y a eu une effervescence, aussi car il y avait un enjeu sportif de taille. On pense que cela participe au succès de l’équipe, et ça c’est quelque chose de très important ».

 

Il a également comparé les résultats de notre club vis-à-vis des autres clubs du Championnat de France de Ligue 1. « Quand on se compare aux autres clubs de Ligue 1, on voit qu’on est à la sixième place, soit au même niveau que les résultats sportifs, donc il y a quand même une logique… Il y a aussi une stabilité, parce qu’on était déjà sixièmes l’année dernière. Mais on voit qu’on se rapproche de plus en plus de nos amis stéphanois, on va essayer de les titiller et l’année prochaine essayer de les dépasser, pour prendre cette cinquième place. Il y a un trio de tête qui est assez logique, avec des notions de tailles de stade et des notions de performances sportives. Et on a le mauvais élève, Monaco, qui est en fin de classement. C’est toujours un peu surprenant de les voir derniers mais c’est comme ça ».

 

bandicam 2018-06-04 14-04-02-049 bandicam 2018-06-04 14-14-32-814

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des