Marius Trésor : « Dans le monde actuel, s’il n’a pas envie de t’écouter, tu peux dire ce que tu veux, il n’en a rien à foutre »

Marius Trésor

Marius Trésor s’est exprimé sur les changements dans le football d’aujorud’hui, à commencer par le physique des joueurs« A notre époque, on n’avait qu’une medecine ball de cinq kilos. Après, si on avait dû faire ce qui est demandé aujourd’hui, on l’aurait fait. Je me rappelle le gardien remplaçant d’Ulrich Ramé, Frédéric Roux, il arrivait trois quart d’heure, une heure, avant l’heure de l’entrainement simplement pour profiter de la selle de musculation et faire de la muscu. Je pense que maintenant tous les clubs sont dotés d’une salle de musculation et tu as quelqu’un qui t’oblige à faire le travail ».

 

L’ancien défenseur central des Girondins a ces dernières années apporté son expérience, notamment en tant qu’entraineur adjoint de Patrick Battiston, pour l’équipe réserve.  « A un certain moment j’étais avec Patrick Battiston au niveau de la réserve, et j’ai eu des garçons qui étaient avides de conseils. Quand un garçon vient vers moi, qu’il joue au même poste que j’ai occupé, c’est avec plaisir que je réponds à ses questions. J’ai eu ça avec Bruno Ecuele-Manga qui était Gabonais, et que ce soit avec Patrick ou moi, il venait toujours après les matches nous poser des questions. J’ai connu ça aussi avec Cédric Yambéré. Je suis assez réservé, je ne vais pas me mettre en avant pour dire aux gamins de faire ceci, cela. Dans le monde actuel où nous vivons, s’il a envie de t’écouter, il t’écoute. S’il n’a pas envie de t’écouter, tu peux dire ce que tu veux, il n’en a rien à foutre. Jules Koundé la saison dernière me demandait des conseils, automatiquement je suis ouvert, mais je ne vais pas me mettre en avant parce que je sais que l’époque où j’ai joué et l’époque actuelle, il y a un monde entre les deux ».

 

Sud Ouest

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des