Jacques D’Arrigo : “Ces jauges ont été mises en place avec comme objectif de réduire les coûts”

    bandicam 2018-06-04 14-20-28-175

    bandicam 2018-06-04 14-20-28-175

    Comme expliqué précédemment, le stade Matmut Atlantique aura plusieurs configurations la saison prochaine, avec différentes jauges. Jacques D’Arrigo s’est expliqué en longueur sur ce choix stratégique des Girondins de Bordeaux.

    « On est conscients qu’il y aura des matches qui ne seront pas à guichets fermés. Grosso modo, on est à guichets fermés 2-3-4 fois dans l’année, en moyenne. Evidemment sur Paris et Marseille, sur Lyon et Monaco ça arrive aussi. Sur d’autres matches, on ne sera pas plein, donc il y a une réalité qu’il faut qu’on prenne en compte. On met donc en place quatre jauges. Ces jauges ont été mises en place avec comme objectif de réduire les coûts. Quand vous ouvrez un stade de 42000 places et que vous avez moins de 10000 personnes dans le stade, il y a des coûts de sécurité et de nettoyage qui sont liés, et qui peuvent être donc économisés. Ce sera donc une première jauge à 19000 places, qui sera utilisée principalement pour les premiers tours de Coupe de France, ou de Coupe de la Ligue selon les affiches. La jauge la plus ‘classique’ sera la jauge à 28000 places qui amène notamment sur la campagne d’abonnements, puisqu’elle sera utilisée sur certains matches de Ligue 1, à repositionner certaines personnes dans le stade. Il y avait des personnes qui étaient présentes en tribune ouest supérieure par exemple, qui vont être repositionnées dans le stade. Il y a aussi un certain nombre de personnes qui vont voir leurs tarifs augmenter. Il y a un accompagnement très important de nos équipes qui a été anticipé, puisqu’on appelle individuellement toutes les personnes qui sont concernées par ces changements. On leur propose de venir au stade sur trois matinées, pour leur monter toutes les places du stade qu’ils pourraient avoir. La visibilité est aussi bonne, l’accès à une porte ou deux près, est quasiment le même, donc il y a un vrai travail de suivi qui est fait sur ces personnes-là. Une fois qu’on est abonné à sa place ensuite, on garde sa place toute l’année. En revanche, ce n’est pas toujours facile à accepter quand on avait une place de devoir changer. On est en train de dire aux gens que l’on veut que le stade vive à chaque fois, qu’il y ait une plus grosse densité ».

     

    bandicam 2018-06-04 14-28-46-990bandicam 2018-06-04 14-21-50-848

     

    GoldFM

    Retranscription Girondins4Ever