Christophe Dugarry : « Il n’y a pas d’équipe type, de style de jeu… La progression ne saute pas aux yeux »

Christophe Dugarry

Christophe Dugarry est revenu sur ce France-Irlande d’hier soir (2-0).

« C’est un match positif, les intentions étaient bonnes, l’allant était bon, les envies étaient là, l’agressivité, la concentration… Il y a eu plein de choses positives que l’on n’avait pas vues lors des deux matches précédents, qui m’avaient particulièrement déçu. Après, cette équipe doit évidemment s’améliorer dans les enchainements, le jeu offensif, on doit être plus précis et justes. Alors, les conditions climatiques n’ont pas aidé. Après, j’attends mieux, j’attends plus de cette équipe de France, parce qu’elle a le potentiel pour faire mieux. Surtout dans le jeu offensif, en utilisant mieux les côtés, être plus juste et précis… On marque deux buts casquette alors qu’on s’est créé des situations. C’est positif mais j’en attends mieux. Je suis peut-être un romantique, un rêveur, mais je pense qu’on a le droit d’être ambitieux avec cette équipe et de croire à sa qualité de jeu, que je ne vois pas toujours ou pas assez à mon goût […] J’ai toujours pensé que c’était toujours plus facile de gagner les matches en jouant bien, et en voyant une véritable progression. Cette progression depuis la finale de l’Euro, elle ne me saute pas aux yeux. Il y a eu des bonnes choses, mais la progression ne me saute pas aux yeux. Il n’y a pas de composition d’équipe type, un style de jeu… J’ai l’impression qu’il y a moyen de faire autre chose et de travailler un petit peu mieux et différemment, mais je me trompe peut-être ».

 

Bixente Lizarazu a lui aussi analysé cette rencontre.

« Il fallait répondre à des questions. Il y avait les latéraux, avec leurs problèmes de genoux, et j’ai trouvé qu’ils ont été vraiment excellents, et surtout Mendy. Après, attention, il y a toujours l’euphorie d’un premier match, il faudra être prudent par rapport à ça. Et après, c’est le milieu de terrain qui est important pour moi parce que c’est la clé de l’équipe de France à mon sens. Il faut stabiliser la défense, avoir un milieu de terrain qui soit vraiment costaud, et un joueur comme Tolisso est en train de prendre beaucoup de place de mon point de vue. Je vois un milieu un peu plus proche de notre milieu de terrain à nous, travailleur, pour libérer totalement les attaquants, car on a des armes offensives impressionnantes ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des