Yannick Stopyra : « Je n’ai jamais entendu un entraineur des pros dire que lui, il ne va pas vite, que lui était petit, que lui il est trop grand »

Yannick Stopyra

Yannick Stopyra a vu le football évoluer depuis son époque, ce qui implique que les profils de joueurs à chaque postes ne sont plus les mêmes. « J’étais un joueur de tête avant-centre. Donc il y avait un besoin de centres. Maintenant, dans le football d’aujourd’hui, on met les gauchers à droite donc quand ils sont sur le pied, ils rentrent toujours pour frapper. C’est déjà une philosophie de jeu qui fait que vous n’allez peut-être pas prendre un grand gabarit parce qu’il y a moins de centres. Il n’y a plus de centres. Rien que sur le poste où je jouais, il y a une très grande modification ».

Le football d’aujourd’hui est beaucoup plus physique qu’auparavant mais pour l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, le physique n’est pas l’aspect du joueur le plus important. « Aujourd’hui, un jeune qui sort, quand il vient en pro, ce n’est pas parce qu’il est plus grand, plus petit, qu’il va plus vite ou moins vite. Quand vous regardez physiquement, Alain Giresse n’était pas grand, et c’était peut-être l’un des meilleurs joueurs. Aujourd’hui, le meilleur joueur de la planète, Messi, est plus petit. Mais il y a une chose qui est importante, c’est le travail qui doit être fait dans les clubs. Le côté physique, quand vous êtes jeune, ce n’est pas ça le plus important. Le plus important c’est ce que vous devez faire avec un ballon. Les meilleurs éducateurs aujourd’hui n’ont pas envie de s’occuper des 9-10 ans, mais c’est hyper important. Je fais le monde entier, et j’ai vu le club de Bilbao. A onze ans, c’est exceptionnel ce que font les petits. Il y a un travail qui est fait. Quand le travail de base est fait au niveau technique, après, ce sont des détails. Ce qui va faire la différence avec le très grand joueur, c’est l’intelligence. Je n’ai jamais entendu un entraineur des pros dire que lui, il ne va pas vite, que lui était petit, que lui il est trop grand… Enfin si, pour les postes importants comme le gardien de but, mais encore, parce que certains veulent des gardiens un peu plus petits. Mais ce qui est hyper important c’est ce que vous faites avec le ballon. Platini dit que la chose la plus importante c’est la première touche, et ensuite c’est l’intelligence ».

 

Sud Ouest

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des