Lindsey Thomas : « D’être souvent prêtée, je ne le prends pas comme un constat d’échec »

Lindsey Thomas

Lindsey Thomas a été prêtée cette saison aux Girondins de Bordeaux, et ce n’est pas la première fois. Est-ce que c’est au final pour elle, qui est souvent prêtée, un constat d’échec ?

« On va dire que j’ai commencé à me poser la question, mais non, je me considère encore jeune, et cela fait partie de l’apprentissage. Commencer dans un Top3, ce n’est pas non plus évident pour gagner sa place. J’ai appris, être prêtée ça m’a fait m’aguerrir. Je suis revenue en pensant que ça allait bien se passer, il y a eu des hauts et des bas, ça ne s’est pas passé comme je le souhaitais. Mais je ne le prends pas comme un constat d’échec. Le jour où j’aurais trouvé une certaine stabilité et que je serai au meilleur de mes performances, je trouverai certainement un club qui me donnera cette stabilité ».

 

Elle choisit Bordeaux pour les six derniers mois de la saison, un choix mûrement réfléchi.

« Bordeaux, je retrouvais un environnement que j’avais déjà connu, je connaissais la ville et certaines joueuses. Ça me permettait d’avoir une adaptation beaucoup plus rapide malgré le fait qu’on soit prêtée en milieu de saison, et ce n’est jamais trop évident ».

 

Malheureusement, elle ne marqua aucun but avec le club au scapulaire. Il y eut à l’inverse, et heureusement pour elle, l’Equipe de France B, pour retrouver le chemin des filets.

« Cela fait du bien, cela permet de sortir, de voir un peu autre chose en affrontant d’autres équipes internationales. Cela fait du bien, cela permet de scorer, se remettre en confiance, et retrouver des repères. C’est une bouffée d’oxygène, ça fait du bien ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des