Marius Trésor : « Jocelyn nous demandait de le faire jouer arrière droit, parce qu’il trouvait qu’il était trop petit »

Jules Koundé et Edinson Cavani

S’il devait ressortir un joueur de cette saison des Girondins de Bordeaux qui vient de s’écouler, Marius Trésor, en tant que défenseur central dans l’âme, ressort bien évidemment Jules Koundé.

« Pour moi, en dehors de Malcom qui est notre meilleur buteur, c’est l’axe central de la seconde partie de saison : Jules Koundé et Pablo […] En France, c’est une mauvaise habitude qu’on a de dire que le garçon n’est pas prêt. Jules, au départ, Jocelyn ne voulait pas de lui dans l’axe central. Il nous disait avec la réserve de le faire jouer arrière droit parce qu’on trouvait qu’il était trop petit. Frédéric Guilbert, je l’ai rarement vu être battu dans le domaine aérien, malgré les grands qu’il a eu à marquer… Après, quand tu es défenseur central, il faut sentir les coups, juger la trajectoire du ballon… Quand tu as bien mis tout ça dans ta tête… Cannavaro a été ballon d’or alors qu’il n’était pas très grand. Pour moi, c’est un faux problème, et Jules n’était pas à l’aise en latéral droit. Le premier match qu’il a fait, c’était à Granville, où il a joué dans l’axe, puis ensuite à Troyes… Ce garçon a poursuivi son chemin en explosant complètement […] C’est quelqu’un du cru… Il y en a d’autres, j’aimerais bien qu’ils suivent l’exemple de Jules, qui est très attentif à l’entrainement. Ce sont Zaydou Youssouf et Aurélien Tchouaméni. Ce sont des garçons qui ont autant de qualités que Jules, mais ces garçons s’ils avaient le mental de Jules, il se peut qu’ils seraient déjà titulaires dans cette équipe bordelaise ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des