Vujadin Savic : « A cause de la langue, je me sentais mal à l’aise dans le vestiaire et sur le terrain »

Vujadin Savic, gros plan, footing

Vujadin Savic, passé par les Girondins entre 2010 et 2014, sans réussir à s’imposer, est aujourd’hui champion de Serbie avec son équipe de cœur et qui l’a formé, l’Etoile Rouge de Belgrade. En y ayant réfléchi, il a compris pourquoi il n’a pas réussi à s’imposer à Bordeaux.

« C’était très difficile là-bas. Tout d’abord, j’étais très attaché au club de l’Étoile Rouge, à Belgrade et à la Serbie. C’était mon premier départ à l’étranger, sans compter le climat. En plus, j’étais jeune, je ne connaissais pas la langue, et je ne parlais même pas anglais. Donc vous pouvez imaginer à quel point je me sentais mal à l’aise dans le vestiaire et sur le terrain. J’étais perdu, je regardais les coéquipiers, je communiquais d’une manière ou d’une autre avec l’entraîneur, et de cette façon j’essayais de faire ce qui était exigé de moi, mais c’était dur. Si j’étais parti un an plus tard, en ayant pu apprendre la langue, je suis sûr que j’aurais pu faire une plus grande carrière à l’étranger. Mais c’était plus facile quand je suis allé en Allemagne, car il y avait quelques amis pour leur parler dans notre langue. J’ai quand même acquis de l’expérience à Bordeaux, et à force j’ai même perfectionné ma langue, donc c’était aussi plus simple sur ce point-là en Allemagne. Si je devais repartir à ce moment-là, je ne le ferai probablement pas. Sauf qu’à l’époque, le club était dans une situation vraiment difficile, il y avait beaucoup d’incertitudes, donc je suis parti ».

 

CZBGTV.com

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des