Florian Brunet : « On n’a pas eu l’impression d’avoir une direction dans la lignée de ses prédécesseurs »

Stéphane Martin

Florian Brunet a notamment rapporté que le manque de soutien du la Présidence, et donc de Stéphane Martin, par rapport aux interdictions de déplacements, avait refroidi la relation avec les Girondins ces derniers mois.

« Ce qui nous intéresse en premier lieu, c’est que le club soit dirigé par des personnes qui sont dans la lignée de leurs prédécesseurs. Les Girondins de Bordeaux, c’est un grand club. Depuis les années 80, les Présidents qui se sont succédés étaient des personnes à fort caractère : Claude Bez, Alain Afflelou, Jean-Louis Triaud… Ces personnes-là incarnaient réellement le club, le faisaient respecter, incarnaient l’institution. Et ces personnes-là étaient là quand ça n’allait pas et savaient taper du poing sur la table. Nous, c’est ça qui nous a énormément manqué cette année. On n’a pas eu l’impression d’avoir une direction dans la lignée de ses prédécesseurs […] Aujourd’hui, il n’y a plus de dialogue. Il y a eu un dialogue avec Nicolas de Tavernost intéressant début janvier, on attend impatiemment une autre réunion, et on n’a pas réussi à l’avoir. On la demande depuis la semaine précédant le déplacement à Metz. Pour l’instant, Nicolas de Tavernost n’a pas pu nous recevoir. C’est pour ça que nous nous exprimons avant sa venue ».

 

France 3 Aquitaine

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des