Gaëtan Huard : « Il faut quand même le dire, il y avait un problème entre les sud-américains et les européens »

Jonathan Cafú, Malcom et Otavio

Gaëtan Huard, sur l’arrivée de Gustavo Poyet aux Girondins de Bordeaux, avec Fernando Menegazzo à ses côtés, a expliqué que cela avait apporté également une sérénité dans le groupe, qui était divisé entre les sud-américains et les européens.

« Je pense surtout qu’il a apporté quelque chose, qu’on savait tous en interne… Il y avait vraiment une cassure entre les sud-américains et les autres joueurs. Avec l’apport aussi de Fernando Menegazzo qui est venu intégrer le staff technique, il y a eu un rapprochement, et ils ont pris conscience aussi. Mais je pense qu’à un moment donné, tu ne maîtrisais plus le groupe des sud-américains, qui faisaient un peu ce qu’ils voulaient, qui faisaient la pluie et le beau temps… Malcom était le leader technique et donc aussi le leader des sud-américains, et on sentait qu’il y avait un tiraillement et un agacement entre les européens et les sud-américains. Lui a peut-être amené avec Fernando Menegazzo, qui n’est pas venu pour n’importe quoi non plus, il est venu parce qu’il y avait un problème et on le savait tous. Il serait venu avec Michel Preud’homme aussi, donc cela veut dire qu’on voulait résoudre ce problème entre les deux clans, parce qu’il faut quand même le dire, il y avait un problème ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des