Ali Benarbia répond à Benoit Costil sur le sujet des leaders

Grilo, Benoit Costil

Par rapport aux propos de Benoit Costil à la fin de la rencontre qui expliquait que finalement, contrairement aux critiques, l’effectif des Girondins de Bordeaux avait bien des leaders, Ali Benarbia a tenu à répondre. « Ils reviennent de loin les bordelais. On a entendu Costil dire qu’il y avait beaucoup de leaders, qu’il y avait des leaders dans cette équipe. Moi, je ne suis pas du tout d’accord avec lui. Il y a un bon effectif, des bons joueurs, pas des joueurs exceptionnels. Mais ce qui a fait que ça ne marche pas, c’est justement parce qu’il n’y avait pas de leaders. Ca se voit sur terrain, ça se voit dans une équipe quand ça va mal. Si tu as un jeune joueur comme Meité qui arrive, si tu as d’autres joueurs qui sont bons, ils peuvent s’exprimer grâce à ces leaders, qui permettent à cette équipe quand ça va mal de se consolider. C’est pour ça que cette équipe-là n’a pas de leaders. Costil qui est arrivé, qui était encore sous pression par rapport à l’ombre de Carrasso, lui-même à ses débuts alors qu’il a de l’expérience, il a plus subi qu’autre chose en ne sauvant pas son équipe. Et il l’a fait dans les derniers moments… C’est là où tu vois que cette équipe n’a pas de leaders. Quand elle commence à gagner des matches, tout le monde va un petit peu mieux et tout le monde joue bien. Les leaders sont là quand ils sont bons et quand l’équipe est mauvaise pour tenir les autres ».

 

En tout cas, l’ancien meneur de jeu bordelais estime que le club au scapulaire a fait une très bonne opération. « Nice, ils payent un début de saison… Mais le jackpot, c’est Bordeaux qui le fait. Au moment où les actionnaires veulent vendre le club, c’est peut-être le bon moment, s’il y a vraiment des acheteurs. En tout cas, apparemment, les investisseurs veulent notre ami Gustavo Poyet comme entraineur la saison prochaine ».  

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des