Lawrence Leenhardt : « Il faut être une machine, un rouleau compresseur qui ne pense qu’à la victoire »

dragon-fc-metz

L’entraîneur des Girondins, Gustavo Poyet a expliqué en conférence de presse d’avant-match qu’il ne savait pas comment va jouer Metz ce soir. Lawrence Leenhardt est du même avis. « Est-ce que c’est une équipe qui va être en vacances ? Il y a eu 37 matches, mais ça n’a rien à voir. Là, l’équipe est reléguée donc c’est pile ou face. Je pense que c’est ce qu’il voulait dire. Est-ce qu’elle va être complètement libérée ? Ou est-ce que les joueurs vont se dire qu’ils sont déjà en vacances ? A se dire ‘vite, il faut que je rebondisse, que je trouve un autre club de Ligue 1 ou alors c’est la dernière et pour le public, et parce qu’on est relégué, on fait un super match pour dire au revoir’. C’est vrai que là, il part dans l’inconnu. A ce niveau-là et sur un dernier match de saison, ils ont intérêt à ne s’occuper que d’eux-mêmes et que de leur jeu. La tactique de Metz, comment ils vont jouer ? Qui va jouer ? Avec quelle attitude ? Ca compte peu finalement. Costil l’a dit en conférence de presse, eux doivent gagner. Il va falloir faire ce qu’il faut, faire le job. C’est vraiment ça, peu importe l’adversaire […] Calculer, j’espère que non. Il faut surtout qu’ils jouent libérés, qu’ils jouent comme sur ces dernières rencontres, avec le même état d’esprit. Il ne faut pas se démobiliser comme contre Toulouse, si c’est Metz qui ouvre le score. Il faut être une machine, un rouleau compresseur qui ne pense qu’à la victoire. C’est vraiment au coup de sifflet final que ça va compter, peu importe la physionomie du match. Il faut avoir à tout prix cette rage de vaincre. Parce qu’encore une fois, eux doivent faire le job, et après il faut croiser les doigts ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des