Lawrence Leenhardt : « L’Europe ? Même au niveau du recrutement, de l’attractivité du club, forcément que c’est plus intéressant »

UEFA Logo Ligue Europa

Est-ce que ça serait une déception de ne pas se qualifier en Coupe d’Europe ? Voici la réponse de la consultant des Girondins, Lawrence Leenhardt. « Ca reste une possibilité pour le tour préliminaire, pour les tours préliminaires. Ca a l’air quand même costaud mais c’est sûr que c’est une possibilité qu’on n’envisageait pas il y a même quelques semaines. C’est un peu dingue […] Je pense qu’évidemment, au niveau du club, ça serait une déception parce que ça induit beaucoup de choses, financièrement… Même au niveau du recrutement, de l’attractivité du club, forcément que c’est plus intéressant. Après pour les joueurs, oui, c’est forcément une déception, parce que même si on n’y croyait pas, ça c’était il y a quelques mois ou quelques semaines. Ca c’est oublié. Finalement, quand on vous présente quelque chose qui vous fait envie, de passer à côté alors que ça vous tend les bras… C’est un peu ce qui arrive à Bordeaux. Forcément que c’est une déception si on ne l’attrape pas. En même temps, les joueurs ne doivent pas se dire ‘on n’a pas notre destin entre nos mains, on est quand même là un peu à l’arrache…’ Ca, ils se le diront après. J’ai entendu parler de hold-up de saison… Et alors ? C’est François Grenet qui disait toujours que c’était à la fin du bal qu’on payait les musiciens, et c’est tout à fait ça. Tu dois être forcément moins déçu si tu le rates, qu’une équipe qui est restée… Moi je pense que Saint-Etienne, avec leur dynamique, 10 ou 11 matches sans défaite. Montpellier peut être plus déçu. Ce qui compte dans le foot, c’est l’instant T. Tu peux être relégable en décembre et européen ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des