Ibrahim Ba : « Je suis toujours en colère contre Aimé Jacquet, je méritais d’être dans les 22 »

Ibrahim Ba joueur Bordeaux

Ibrahim Ba, retenu dans un groupe de 28 mais qui n’a pas été conservé dans le groupe des 22 pour la coupe du Monde 1998, garde toujours cette non sélection en travers de la gorge, même 20 ans après. « Toujours la même chose. On s’est retrouvés convoqués dans une chambre et on s’est entendu dire ‘Pour des raisons tactiques et techniques, on ne vous conserve pas’. C’était brutal. Personne n’était préparé à vivre cela. C’était une grande première dans le foot français. Depuis, cela a recommencé avec Raymond Domenech en 2008. Mais je ne souhaite cela à personne […] Ceux qui disent qu’ils ont fini par digérer ? Je n’y crois pas une seconde. Il y a ce qu’on dit et ce qu’on ressent. Le gars qui raconte qu’il est apaisé, je vous assure que, dès qu’il regarde les images de la victoire, il se dit forcément ‘J’aurais pu y être’. Et cela va être pire pour l’anniversaire des vingt ans. Moi, je vais être franc : je suis toujours en colère contre Aimé Jacquet. Je crois vraiment que je méritais ma place parmi les 22. Je le vis toujours comme une injustice. C’est une histoire qui a changé le cours de ma vie. Mais, aujourd’hui, j’accepte le fait que je ne pourrai jamais revenir en arrière. Je ne serai jamais champion du monde. J’aurai toujours l’étiquette de ‘Il a failli être champion du monde' ».

 

Le Parisien

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des