Marius Trésor : « Braithwaite, il y a indéniablement un apport de la part de ce garçon, Costil est redevenu Costil… »

Martin Braithwaite

Marius Trésor pense que le retour en forme des Girondins de Bordeaux est dû à certains joueurs, comme Benoit Costil, Jaroslav Plasil, Jules Koundé, Pablo Castro, Maxime Poundjé ou encore Martin Braithwaite. « Un garçon comme Braithwaite a eu un peu de difficultés à rentrer au départ, mais maintenant il te fait des passes décisives, il te marque des buts… Il y a indéniablement un apport de la part de ce garçon. Jaro retrouve une place de titulaire et est très performant, il entraine les gens dans son sillage. Maxime Poundjé, sur son côté gauche, qui supplante Théo et Contento. Tu as l’arrivée de Pablo, de Jules Koundé… Ces deux garçons et les deux latéraux, puis un Costil qui est redevenu Costil, cela donne cette équipe-là ».

 

Est-ce que Gustavo Poyet y est aussi pour quelque chose ? Marius pense que « quand tu es neutre et que tu regardes l’attitude de Poyet sur le banc, et que tu essayes de te remémorer l’attitude de Jocelyn… J’avais lu les déclarations de Jocelyn qui disait qu’il était un peu trop paternaliste avec ses joueurs. La différence se fait là. Il y en a un sur le banc qui gueule, qui est sans arrêt en train de gesticuler et qui me rappelle d’ailleurs Diego Simeone… Ça aussi, ça a un effet sur l’équipe. Quand tu fais une connerie et que tu entends l’entraineur qui te gueule après, tu essaies de ne pas le refaire. Quand on ne te dit rien, tu te dis que ça va peut-être passer… ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des