Marius Trésor : « Il faut de l’argent pour rivaliser avec ceux qui en ont, mais il ne faut pas oublier la formation »

Marius Trésor

 

Sur les ondes de la radio du club, Marius Trésor s’est exprimé sur une arrivée d’investisseurs aux Girondins. Ca serait forcément une bonne chose pour tenter de rivaliser avec les meilleurs, mais Marius espère que la formation ne sera pas oubliée. « On voit un football qui va vers l’avant, et c’est super de voir autant de buts sur une journée […] De toute façon, on sait que sans argent, on a très peu de chances de pouvoir rivaliser avec les qataris… Manchester City et Paris, ce sont les Emirats, à Monaco les Russes… Il n’y a que Sochaux qui n’ont pas fait une bonne affaire, lorsqu’ils se sont mis sous pavillon chinois. Là, il y a une partie espagnole… Oui, il faut de l’argent pour rivaliser avec ceux qui en ont. Mais il ne faut pas oublier aussi les saisons où on regardait la feuille de match à Bordeaux, sur les 18 joueurs on arrivait à trouver 10 garçons formés au club. C’est extraordinaire. Le travail de Yannick Stopyra, Arnaud Vaillant, et Gérald Ruet est très important. Cela commence dès maintenant en essayant de trouver des jeunes talents capables d’exploser au plus haut niveau […] Pour moi, les supporters ne regardent la plupart du temps que les résultats. Si les résultats sont bons, le public suivra, c’est comme ça. Maintenant, même si tu es mauvais mais que tu gagnes, les gens ne retiennent que la victoire, ce n’est plus comme avant. Très peu de joueurs font toute leur carrière dans leur équipe, tout change. Il faut s’habituer au temps actuel ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des