Valentin Vada : « Ce n’était pas Gourvennec, ni Poyet, ni Sagnol avant, mais nous les joueurs »

Valentin Vada

 

Cet hiver, Valentin Vada était annoncé sur le départ, et quelques rumeurs sont apparues. Mais pour le milieu de terrain argentin des Girondins de Bordeaux, il n’était pas question de partir. « J’ai eu quelques propositions mais je ne pouvais pas partir comme ça au milieu de l’année, alors que l’on était mal au classement. On ne savait pas ce qui allait se passer pour le coach. C’était dur pour lui. On voulait s’en sortir car c’était nous les joueurs les responsables. Ce n’était pas Gourvennec, ni Poyet, ni Sagnol avant. C’est dommage de faire une très bonne année, puis de vivre une saison pareille. Mais Bordeaux, c’est mon équipe de cœur et je me bats pour elle ».

Pourtant, il vit arriver Soualiho Meïté à son poste… « Je me dis, un autre milieu… Je ne m’y attendais pas. Le coach avait besoin de quelque chose d’autre… Je me disais le premier qui va sauter, c’est toi. Je me suis dit qu’il fallait partir… Qu’allais-je faire ici ? J’ai eu une discussion avec Gourvennec. Je lui ai dit que je ne m’attendais pas à ce qu’il me sorte du groupe pour la coupe à Granville. J’ai trouvé que c’était un manque de respect, je le lui ai dit en face. Il m’a répondu que c’était un choix par rapport à l’indécision de mon avenir. Mais je suis « né ici » et je n’allais pas lâcher le club comme ça ».

 

L’intégralité de l’interview dans Sud Ouest ICI

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des