Benoit Costil : « Un pénalty ça marque, et pour autant ce n’est pas l’arrêt du siècle »

Benoit Costil

Benoit Costil est revenu rapidement sur la saison des Girondins de Bordeaux, qui n’est bien sur pas terminée encore. « On a des bons joueurs, une bonne équipe, on est capables de faire de belles choses. On ne l’a pas tout le temps fait, mais on arrive à le faire quelques fois quand même… Et quand on a ce niveau en termes d’exigence, de détermination, forcément le collectif en sort grandi, les individualités aussi, et c’est bénéfique pour tout le monde ».

 

Il revint surtout sur ce match face à Saint-Etienne, qui a redonné l’espoir européen, avec son pénalty arrêté. « Je n’ai pas que beaucoup de ballons, pas mal de ballons au pied. On a cherché à jouer mais moi, par moment, j’ai plus essayé de jouer long, ce qui ne veut pas dire balancer mais jouer un peu plus haut. C’était essentiellement ça. J’ai une frappe de Mathieu Debuchy en début de match et ensuite il n’y a rien eu jusqu’à ce pénalty. J’ai fait l’arrêt mais oui, c’est bien, il faut le faire, tant mieux pour moi et l’équipe, je suis content. Cela a contribué à cette victoire, clairement, il faut le dire. Mais on a tous eu notre contribution personnelle dans le succès collectif. Forcément un pénalty ça marque, et pour autant ce n’est pas l’arrêt du siècle. Il faut dire ce qui est ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des