Gaëtan Huard : « Il y a trois éléments primordiaux : le pied, la course, et le moment »

Benoit Costil

Benoit Costil, le capitaine des Girondins de Bordeaux, a expliqué qu’il avait ses petits secrets pour arrêter les pénaltys, lui qui en a arrêtés plus d’un cette saison. Gaëtan Huard a évoqué le sujet pour Sud Ouest. « Je n’ai jamais parlé de ça avec Benoît, j’aimerais le faire pour voir comment lui perçoit les choses. Il y a forcément des rapprochements. Il y a trois éléments primordiaux : le pied, la course, et le moment. Un droitier a une zone préférentielle, particulièrement quand il est stressé, avec une indication corporelle quand il veut changer ; pareil pour les gauchers. En fin de match, les tireurs veulent se rassurer et ne pas prendre de risques. J’ai vu aussi Benoît aller perturber le tireur, prendre le ballon. Tout ça, ça compte. »

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des