Philippe Fargeon : « On devinait trop son jeu à un moment, et il a douté… »

François Kamano

Philippe Fargeon a livré ses impressions sur François Kamano qui un peu modifié sa façon de jouer, qui était devenu un peu trop prévisible. « On en avait parlé, quand on parlait de complémentarité. C’est très bien d’avoir des compétences, mais le faire jouer contre nature c’est toujours délicat. C’est pour ça qu’il a eu des difficultés, parce qu’il n’avait pas l’habitude de jouer comme on lui demandait. Peut-être qu’il fallait le mettre de l’autre côté aussi et ça n’a pas été beaucoup fait de le mettre à droite… Pour justement avoir des centres directs. Vous faites jouer des joueurs contre-nature, on lui a demandé de jouer différemment et ce n’est pas son jeu… Sur ces joueurs d’instinct, comme Malcom et Kamano, qui ont une réflexion assez rapide, c’est presque inné ce qu’ils font… […] Aujourd’hui, avec les vidéos, cela permet aux coaches de voir comment jouent les joueurs adverses, de voir leurs habitudes… Au début, la manière dont jouait Kamano, ça marchait, mais à un moment on ne se laisse plus embarquer sur le dribble et on se met en opposition… C’était aussi qu’il apprenne à apporter plusieurs possibilités afin que l’adversaire ne devine pas son jeu. On devinait trop son jeu à un moment, et il a douté… C’est pour ça aussi que les coaches lui ont demandé d’évoluer un peu. Il a changé un peu, et il est capable de refaire ce qu’il faisait, parce qu’on l’attend dans d’autres domaines. C’est là-dedans qu’il faut progresser ! […] Si c’est un joueur d’axe ? Il peut y jouer, presque un peu ‘intérieur’ comme on disait à l’époque, entre le poste d’ailier et de neuf… Il peut jouer avant-centre, mais il faut qu’il soit avec quelqu’un d’autre, que l’on joue avec deux attaquants ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des