Gustavo Poyet : « Normalement pour un entraineur uruguayen, la première chose que tu fais c’est de faire venir un joueur uruguayen »

Diego Rolan

Après quelques courts premiers propos sur le sujet, en voici des bien complets concernant la relation entre Diego Rolan et Gustavo Poyet, peut-être amenés à évoluer ensemble aux Girondins de Bordeaux la saison prochaine.

« C’est quelque chose dont on n’a pas parlé directement. Il y a beaucoup de choses qu’il faut mettre sur la table. Je n’ai pas eu beaucoup de joueurs uruguayens. Je sais qu’en Uruguay, ils ne sont pas contents parfois avec moi. Pour moi c’est un joueur comme un autre. Il faut vraiment que je trouve quelqu’un qui va vraiment me représenter sur le terrain. Si c’est Diego, c’est plus facile car il connaît la ville, il a déjà marqué des buts. Il y a beaucoup de choses qui peuvent être faciles mais on va attendre […] Je le connaissais. Je lui ai parlé avant de venir. Ensuite il est venu regarder deux matches, on a gagné les deux. J’essaie de le faire venir tous les week-ends mais il faut quand même qu’il joue un peu à Malaga sinon ils vont me tuer (rires). Chaque fois qu’il vient, il vient même dans le vestiaire comme si c’était un joueur du groupe. C’était comme si c’était un coéquipier de tout le monde. Il est toujours là […] Normalement pour un entraineur uruguayen, la première chose que tu fais c’est de faire venir un joueur uruguayen. Un joueur uruguayen tout seul dans une équipe, il te donne quelque chose de plus. Deux, ça dépend de la personnalité. Trois, faites attention (sourire). J’ai vraiment besoin ed faire venir quelqu’un qui va vraiment faire cette différence. Quand je prends une décision comme ça, je me dis que je peux amener Suarez, Cavani, mais là je ne peux pas, mais je vais trouver ». 

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des