Patrick Guillou : « L’opportunité de repartir ensemble ne s’est pas encore présentée. Mais on est en contact, et la volonté est commune »

Patrick Guillou qui connaît très bien Willy Sagnol a donné des nouvelles de l’ancien coach bordelais qui avait été un temps l’entraineur de l’équipe première du Bayern Munich avant d’être remplacé par Jupp Heynckes« Il va très bien, il va toujours très bien Willy. Il habite Munich. Concernant son limogeage, c’est la même situation que j’ai connue à Wolfsbourg par la suite… En Allemagne, on ne limoge pas les entraineurs, on les retire de leurs fonctions, ce qui est différent de la France. Il y a un gentlemen agreement si on peut appeler ça comme ça, entre le salarié et l’employeur, où on est démis de sa fonction, mais on garde le fait d’être salarié. Il est toujours salarié du Bayern à l’heure où l’on parle, il n’est pas limogé parce qu’il n’y a pas eu rupture de contrat. Il est toujours salarié du Bayern, avec une clause de confidentialité, et voilà. C’est ce que j’ai vécu à Wolsfsburg. On continue à percevoir nos salaires, à profiter des avantages (voiture, portable, ordinateur), et on n’a plus le droit aux primes de match et on n’est plus en poste. Willy va très bien et il prend du plaisir avec sa famille et ses enfants, en allant voir des matches. Le monde ne s’arrête pas parce qu’on est limogé d’un club ». 

Il ne serait pas contre l’idée de pouvoir retravailler avec le technicien français dans le futur, en tout cas l’envie est bien là. « La question se reposera peut-être un jour… Aujourd’hui, je suis sous contrat avec beIN Sports et le même respect que j’ai eu pour les Girondins, je le dois à mon employeur aujourd’hui. Ce seront des discussions qu’il faudra avoir en temps et en heure avec les responsables de la chaine. L’opportunité de repartir ensemble ne s’est pas encore présentée. Mais on est en contact, et la volonté est commune. Après ce sera l’opportunité, l’endroit… Il y a plusieurs critères qui rentrent en compte. Mais la volonté est présente. Mes expériences que ce soit aux Girondins ou à Wolfsburg, ne m’ont pas dégouté du football. J’y baigne depuis gamin, je suis un passionné, donc cette passion est toujours présente. Après, il y a des circonstances qui font que tu prends un coup dans la gamelle, mais revivre des émotions, comme quand tu fais partie d’un staff, ou quand tu es joueur, c’est présent… C’est différent. Tu peux impacter, en étant dans le staff, par des choix tactiques que tu vas faire dans le match, mais tu vis tes émotions différemment du terrain ». 

 

Retranscription Girondins4Ever

RIG

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des