Lilian Laslandes : « Ça ne m’a pas déplu d’être le remplaçant de luxe de David Trezeguet ou Thierry Henry »

Lilian Laslandes

Lilian Laslandes s’est remémoré sa première sélection en équipe de France, alors qu’il ne venait d’arriver aux Girondins de Bordeaux que depuis quelques mois. « Un jour, à la fin de l’entraînement, un journaliste me dit : « Lilian, tu as appris la nouvelle ?’ ». J’ai alors ressenti beaucoup de fierté. C’était le résultat de tout mon travail à Bordeaux mais aussi à Auxerre. Je savais que quand j’allais en équipe de France, c’était pour remplacer les titulaires qui étaient blessés ou suspendus. Ça ne m’a pas déplu d’être le remplaçant de luxe de David Trezeguet ou Thierry Henry. Puis souvent quand j’y allais, je jouais avec Sylvain Wiltord et nous profitions de notre complicité bordelaise ».

 

Malheureusement, il ne fut pas retenu pour la liste des Bleus pour la Coupe du Monde 1998, ou encore l’Euro 2000. « Aimé Jacquet a choisi Stéphane Guivarc’h car lors de la saison 1997/98, il marque 21 buts, moi j’en inscris 14. Avant la Coupe du Monde, on était venu me voir pour me dire : « tiens toi prêt au cas où car tu as fait une bonne saison ». Quant à l’Euro 2000, j’ai participé à quelques matchs de qualification, j’ai notamment marqué deux buts importants. Mais c’est pareil, les attaquants comme Thierry Henry, David Trezeguet, Sylvain Wiltord étaient là depuis un moment. Je n’ai pas à rougir de quoi que ce soit. Il faut accepter les choix des sélectionneurs. J’ai eu sept sélections et j’ai marqué trois fois. Mon ratio buts/matchs en équipe de France est pas mal ».

 

Footdavant

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des