Zaydou Youssouf : « On me reprochait souvent, même en étant jeune, de ne pas lâcher assez vite le ballon… »

Zaydou Youssouf

Zaydou Youssouf est revenu sur sa première saison dans la peau d’un professionnel aux Girondins de Bordeaux. Une saison riche en événements.

« Il y a eu beaucoup de mouvements. J’ai repris avec les professionnels. J’ai fait une bonne préparation. J’ai fait quelques matches amicaux avec les pros. Ça s’est enchainé assez vite car le championnat a repris en août. Après, le week-end j’étais avec la réserve. J’ai essayé de donner le maximum. Dès qu’on faisait appel à moi, j’essayais de répondre présent. C’est vrai qu’il y a eu un peu de mouvements. Un coup j’étais avec les pros, un coup avec la réserve, puis il y a eu l’équipe de France. Il y a eu un peu de tout et j’ai bien encaissé la chose. De toute façon, on est préparé pour ça et je travaille pour ça. À chaque fois qu’on fait appel à moi que ce soit en professionnel, avec la National 3 ou même en équipe de France, je dois donner le meilleur de moi-même et montrer ce que je fais au quotidien c’est-à-dire bien travailler, faire les efforts et essayer de répéter ça à chaque fois ».

 

Pour tout joueur à ce stade, il s’agit d’un changement entre la vie du centre de formation et le monde professionnel.

« En formation, on nous prépare un peu à ce genre de choses. Quand on est en centre de formation, malheureusement et c’est une vérité, tout le monde ne peut pas signer pro. Du coup sur un groupe de 50 jeunes, il y en aura maximum peut-être 6 ou 7 et encore. On sait que c’est compliqué donc il faut essayer de faire ce qu’il faut, de bien écouter les coaches car ils connaissent ce monde-là. C’est à nous de prendre les informations. On sait que c’est pour notre bien. Quand on monte avec les professionnels, c’est un autre monde on va dire. Ça va plus vite, c’est plus physique, il faut tout voir et penser avant. Après, tout ce qu’on apprend au niveau de la formation, quand on arrive à atteindre le niveau professionnel et s’entrainer avec les pros c’est d’appliquer ce qu’on a appris. Mais comme ça va plus vite, on doit vite s’adapter sinon on ne s’en sort pas ».

 

Il y a un reproche qui revient souvent : qu’il ne lâche pas assez vite le ballon.

« On me reprochait souvent même en étant jeune de ne pas lâcher assez vite le ballon. J’essaie de travailler sur ça, d’essayer de faire les bons choix aux bons moments et d’éviter de la garder un peu trop. Donc travailler j’espère que ça va venir ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des