Paul Bernardoni : « Il fallait que j’aille jouer car je sortais d’une saison blanche aux Girondins de Bordeaux »

Paul Bernardoni

 

Paul Bernardoni est revenu sur le choix de partir en prêt pour jouer, choix qu’il a porté sur Clermont avec qui il fait une belle saison. « Il fallait que j’aille jouer car je sortais d’une saison blanche aux Girondins de Bordeaux. J’ai eu la chance de jouer très jeune et ça s’est lancé. J’ai toujours été quelqu’un de très posé, qui ne s’enflamme pas car il n’y a pas de raisons de s’enflammer. Aujourd’hui si le Clermont Foot réalise une saison comme ça et que moi je réalise une plutôt bonne saison, je ne m’enflamme pas. Je sais d’où je viens. Et surtout je sais qu’on peut vite être au plus bas comme être vite au plus haut. Il faut profiter de l’instant présent ». La saison n’étant pas encore terminée avec le Clermont Foot, le jeune gardien ne s’attarde pas sur son avenir qu’il passe au second plan. « C’est là où on voit que j’ai franchi un cap car avant je me prenais plus la tête avec ça en me disant où est-ce que je vais jouer l’année prochaine alors que là, je me suis dit qu’on terminait la saison, on profite et on verra après. Je pense que c’est ça qu’il faut faire car c’est payant ».

Le portier prêté par les Girondins fait parti des joueurs qui sont régulièrement sélectionnés en équipe de France espoirs et la suite logique serait qu’un jour il soit sélectionné en équipe de France A. « C’est encore très loin. Mais en tout cas, c’est une très belle expérience. Ce n’est pas terminé car aujourd’hui avec les espoirs il ne manque qu’un point et on est qualifié pour l’Euro, donc on va aller la chercher. Mais c’est encore très très loin et ce n’est pas encore d’actualité ». 

 

France Bleu

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des