Philippe Fargeon : « Si on joue de la même manière que contre Paris, ils risquent de partir avec une valise »

Dijon

Le prochain adversaire des Girondins en championnat sera Dijon. Philippe Fargeon évoque cette rencontre qui doit être abordée de la même façon que le match face à Paris, pour se donner une fin de championnat avec un peu d’enjeu. « Il va falloir jouer comme dimanche face à Dijon, il va falloir. Après, ce sera beaucoup plus difficile de se motiver contre Dijon parce qu’il n’y aura pas 41000 personnes… Contre Dijon, on peut faire le spectacle, et si on joue de la même manière, je peux vous dire qu’ils risquent de partir avec une valise […] Si jamais on gagne contre Dijon, on prend trois points, et après on ira à Saint-Etienne. Pourquoi pas prendre trois points à Saint-Etienne, on a fait des grands matches contre les grandes équipes… Si on gagne contre Dijon, on va se retrouver contre Saint-Etienne, un adversaire direct, et là on pourra penser un peu plus à l’Europe […] Déjà, quel que soit le résultat des autres, il faut d’abord s’imposer contre Dijon. On verra petit à petit… De toute façon, on ne peut pas faire de plans sur la comète, il faut qu’on gagne tout, donc… […] En tout cas, si tout le monde est engagé et volontaire, comme ils l’ont été contre Paris, Dijon peut passer une mauvaise après-midi ».

La patte de Gustavo Poyet commence petit à petit à se mettre en place sur le jeu bordelais, cela permet également à l’entraineur bordelais de préparer la saison prochaine. « On est tombé sur une équipe de Bordeaux très bien organisée, très solidaire, face à Paris. Il n’y a pas eu une faute de placement… Ça, il faut que ça se pérennise, parce que sinon ça ne sert à rien. On a quand même joué à trois attaquants contre Paris…  […] C’est un match référence pour l’entraineur, qui prépare la saison prochaine. Il a dû avoir de très bonnes surprises pour un certain nombre de joueurs pour lesquels il était un peu en doute. Peut-être qu’il s’est dit qu’il n’avait pas autant de joueurs à virer et changer, et que si on travaille correctement, on peut s’adapter […] Les joueurs qui vont rentrer contre Dijon, vont devoir montrer qu’ils ont la même motivation que ceux qui ont joué contre Paris. Ça ne sera pas évident, mais il le faut. Après, c’est là-dessus que le coach va faire son équipe. Est-ce qu’il y en a qui ont la mentalité nécessaire pour repartir… ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des