Jocelyn Gourvennec parle de Malcom et Jérémy Toulalan

Jérémy Toulalan, Jocelyn Gourvennec

 

Licencié du poste d’entraîneur des Girondins, Jocelyn Gourvennec a dû gérer de nombreux dossiers de joueurs assez brûlants durant sa période de travail. Il a commencé par aborder le cas Malcom et les quelques débordements du brésilien. « Après Paris-Bordeaux, il n’a plus été pareil. A-t-il été affecté par ce qui a été dit après son selfie avec Neymar, le maillot échangé ? C’est un jeune joueur (21 ans). Cette histoire a été exagérée. Je n’ai jamais eu de souci avec lui. Quand j’ai eu des choses à lui dire, c’était dans mon bureau. Même chose pour Otavio et Cafu, qui sont des bons garçons mais insouciants. Et dans un moment difficile, ils auraient dû faire un peu plus attention à leur comportement. Mais il n’y a eu aucune malveillance« .

Il a ensuite évoqué le très complexe profil de Jérémy Toulalan, qui a démissionné dès l’annonce de son éviction. « Ses six premiers mois, quand il est arrivé, ont été difficiles. À la trêve de la première année, il s’était posé la question de savoir s’il continuait ou non. Ça ne se passait pas comme il voulait. Il avait finalement décidé de rester après de nombreuses discussions. Et il a bien terminé. Cette saison, quand il a vu que je commençais à être critiqué, et en danger, il m’a prévenu que si j’étais débarqué, il s’en irait. Il a tenu le même discours à la direction. Il a mis en accord ses actes avec ses paroles. Je l’ai eu depuis, oui, je voulais savoir comment il allait. C’est quelque chose qui n’est pas commun ».

 

La suite ICI dans L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des