Emery Taisne : « Ça ne se passe pas très bien avec Stéphane Martin, qui trouve qu’on leur accorde trop d’importance »

Ultras Montpellier

Emery Taisne, journaliste à L’Equipe, fait un point dans France Bleu Gironde sur la relation entre les Ultramarines, et la direction des Girondins de Bordeaux, qui serait mauvaise depuis quelques mois maintenant. Cela date de la demande du groupe de supporters d’évincer Jocelyn Gourvennec, alors que la direction n’était pas forcément d’accord. « Une requête qui n’était pas entendue à l’époque par la direction » précise le journaliste. « Ce qui est sûr c’est que si vous parlez aujourd’hui aux responsables des Ultramarines, ils vous diront qu’ils tiennent un discours de patrons, en ayant bien conscience que ce ne sont pas eux les patrons. Le discours qu’ils ont, c’est celui qu’ils aimeraient que la direction développe de temps en temps. Il y a une volonté de la part des Ultramarines de prendre une place importante au sein du club, alors qu’elle est mineure aujourd’hui. Et ça ne se passe pas très bien avec Stéphane Martin, qui trouve qu’on leur accorde trop d’importance ».

Le journaliste ajoute qu’un gros problème demeure : les fumigènes. « C’est tout ce contre quoi lutte la direction, qui en a assez de se justifier à ce sujet devant la commission de discipline. Et, au moment des gardes à vue, les Ultras auraient préféré que le club les soutienne plutôt que de s’entendre dire que le problème c’était les fumigènes ».

La suite sur France Bleu Gironde ICI

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des