Michel Der Zakarian : « Pour une fois qu’on a un pénalty, ce n’est pas tiré comme il faut… »

Michel Der Zakarian

Michel Der Zakarian, au terme de la rencontre de Montpellier face aux Girondins de Bordeaux, s’est exprimé longuement en conférence de presse.

« Non, ce ballon qui ne rentre pas ce n’est pas le tournant du match, c’est un fait de jeu, elle aurait pu taper la barre et rentrer dedans… Elle tape la ligne et elle ressort. Après, on n’est pas attentif sur le premier corner qu’ils ont, ça fait but. On n’est pas à la tombée du ballon. Après, la déviation, on ne ferme pas au second poteau et on n’est pas au marquage. C’est ça qui est dommageable. Après, il y a eu de la place sur les côtés, et on a mis 38 centres encore aujourd’hui… Mais ça manque de justesse dans les centres, d’engagement des attaquants devant le but. Il y a eu beaucoup de mauvais choix dans notre jeu offensif. Ils nous ont contrés et ils l’ont bien fait en seconde mi-temps. Même sur le deuxième but, je pense qu’on défend très, très mal. Une grande diagonale comme ça, on doit être au moins à la retombée du ballon. Mon joueur défend mal sur le coup et à 0-2, cela devient de plus en plus compliqué […] Il faisait chaud pour les deux équipes… On a l’habitude de la chaleur, même si c’était la première fois qu’il faisait aussi chaud. Après, le problème a été dans l’utilisation de ballon : les bons centres, les bonnes frappes, les bonnes passes… Il y a eu une bonne frappe cadrée et ça a fait but. Il en faudrait beaucoup plus comme ça, avec plus de justesse dans nos choix. Même le pénalty, pour une fois qu’on a un pénalty, ce n’est pas tiré comme il faut… […] On ne faisait pas le pressing ensemble en première, c’est pour ça qu’on a eu du mal à récupérer le ballon. Notre attitude collective n’était pas bonne, et il y a eu des joueurs qui ont été en-deçà de ce que j’attendais d’eux. On avait tout pour être cinquième en gagnant, et on ne l’a pas fait. On est toujours à la lutte, mais avec une équipe supplémentaire, Bordeaux, qui revient à 43 points. On était dans une course à cinq, maintenant on est à six. La bataille continue et on est toujours dedans ».

 

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des