Jean-Pierre Papin : « Sur le banc, Malcom va servir à faire respecter l’institution »

Malcom

Jean-Pierre Papin estime que la fin approche entre Bordeaux et Malcom. Le jeune brésilien qui a des envies d’ailleurs parle énormément de son avenir ces derniers temps dans la presse. Des déclarations qui lui ont peut-être fait démarrer le match face à Montpellier sur le banc. « On sait très bien aujourd’hui, quand tu regardes l’histoire Malcom, c’est une histoire qui va se terminer dans quelques semaines… Peut-être qu’on a préparé aussi l’avenir sans Malcom, comme il risque de ne plus être là l’année prochaine. C’est vrai que Malcom aurait pu être un pion important pour le onze girondin, mais quand un garçon a un peu l’esprit ailleurs, qu’il y a des matches où on peut se permettre de s’en passer, il faut peut-être aller voir ce qu’il se passe ailleurs quand il n’est pas là […] Sur ses déclarations ? C’est un gamin qui a besoin de se faire serrer la vis un peu. La seule sanction possible pour un joueur de football, c’est de ne pas le faire jouer. C’est la seule chose qui va l’emmerder […] Sur le banc, Malcom va servir à faire respecter l’institution. C’est très important aujourd’hui. Un manque de respect envers le club, les supporters, le maillot, etc… Ça doit être sanctionné de suite. Et le fait de sanctionner un joueur comme Malcom, c’est d’abord donner à ton vestiaire un message fort, que personne est à l’abri de quoi que ce soit, qu’il s’appelle Malcom ou autre. Et ensuite, le respect aujourd’hui, c’est quelque chose qui se perd ». 

Xavier Domergue, lui, pense que Malcom a été sanctionné pour ses déclarations et son attitude. « Il avait l’air d’aller bien, et lorsqu’il est venu reconnaitre la pelouse, il avait quand même une mine assez déconfite. On avait du mal à croire qu’il était malade, sans doute déçu de ne pas figurer dans les onze. C’est vrai qu’il est moins décisif ces dernières semaines, moins présent dans l’investissement, dans l’engagement. On a vu quelques gestes d’humeur aussi à plusieurs reprises. Gustavo Poyet, ça ne doit pas le satisfaire, forcément ».

 

BeIN Sports

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des