Philippe Fargeon : « La roue libre, c’est fini, c’était avant. Maintenant, tous les joueurs doivent se montrer »

Gustavo Poyet

Gustavo Poyet

Les Girondins de Bordeaux sont quasiment assurés du maintien. Pour Philippe Fargeon, et pour les six prochains matches, l’équipe doit à présent se montrer libérée, et surtout préparer déjà la saison prochaine.

« Maintenant, il faut préparer la saison prochaine. Il fallait qu’on ait la garantie mathématique d’être sauvé. On a gagné contre Lille, on est revenu au score pour la première fois, youpi, maintenant il faut préparer la saison prochaine. On a un match très intéressant contre Montpellier. De toute façon, pour bien préparer la saison prochaine, il faut tout faire pour gagner. On ne prépare pas la saison prochaine en se disant qu’on va aller à Montpellier pour perdre… C’est là que l’entraineur va pouvoir, enfin, se dire qu’il n’y a plus la pression du résultat. Son travail c’est de voir qui est susceptible dans un futur proche de rentrer dans un cadre de jeu qu’il va mettre en place, dans une mentalité qu’il veut apporter : les joueurs qui se battent, qui ne se battent pas, qui se plaignent ou non, ceux qui veulent partir, etc… Tout ça, c’est un travail qu’il va préparer, il a la chance d’avoir six matches sans pression pour le faire ».

 

Et cela commence par ce match face à Montpellier.

« Montpellier a besoin de points, donc elle va peut-être et pour une fois jouer en essayant d’aller gagner chez eux. Peut-être que nous, avec nos joueurs en confiance, on pourrait faire un coup […] Finir en roue libre ? Vous venez de faire une mauvaise saison, vous avez un entraineur qui vient d’arriver…  C’est votre carrière d’être footballeur professionnel. Vous croyez un seul instant qu’un joueur va se dire ‘vivement les vacances, j’en ai marre’, ça ne se passe pas comme ça. Le joueur, il va falloir qu’il montre qu’il a envie de jouer aux Girondins, de réussir… Parce que pour l’entraineur, ce ne sont pas des joueurs qu’il a voulu. Martin l’a dit, ils vont devoir faire des choix : ‘toi tu es dehors, toi aussi’. Le joueur, il a tout intérêt de se montrer, en essayant de faire le maximum pour que l’entraineur le garde. Et s’il ne le garde pas, faire le maximum pour que les autres clubs s’intéressent à lui. La roue libre, c’est fini, c’était avant. Maintenant, on est dans une situation où tous les joueurs doivent se montrer ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des