Bruno Da Rocha : « Il y en a certains qui ont fait le choix de l’équipe de France par ambition personnelle, et non par nationalisme ou patriotisme »

Bruno Da Rocha

Alors que la Coupe du Monde approche, Bruno Da Rocha qui a la double nationalité franco-portugaise supportera les deux équipes pendant la compétition. « Moi, j’adore l’équipe de France. Après, j’aimerais bien voir la France, ou le Portugal, parce que je suis portugais d’origine. Mais j’aimerais bien voir les deux équipes aller le plus loin possible. Ça va être les deux équipes que je vais supporter. J’aime bien la France, mais culturellement, j’ai deux parents portugais et j’ai toujours vécu dans la culture portugaise. Mes racines sont quand même portugaises ». Cependant, il sait que la compétition sera compliquée pour le Portugal qui ne dispose pas d’un groupe très fourni. « Le problème du Portugal c’est qu’ils ont un onze, allez 12-13 joueurs, qui ne sont pas mal. Mais s’il y a des blessés, ça va être très difficile pour eux d’aller jusqu’en finale […] Mais s’il n’y a pas de pépins et pas de suspendus, ils peuvent jouer les trouble-fêtes, ça c’est sûr. Ils sont dans un groupe avec l’Espagne et le Maroc, mais comme il y a toujours des surprises… Ce n’est pas une poule très facile. Le premier match contre l’Espagne va décider de tout ».

 

Au sujet de la double nationalité, l’ancien bordelais donne son avis sur le choix que certains joueurs font. Un choix qui n’est pas toujours guidé par le coeur. « Il y en a certains qui ont fait le choix de l’équipe de France par ambition personnelle, et non par nationalisme ou patriotisme. Je pense que certains, et je parle des marocains ou des algériens, si la sélection était au même niveau que la France, je pense qu’ils auraient choisi l’autre… Après, c’est très difficile pour eux aussi. Mais ce que je ne comprends pas – et ce n’est pas que dans le foot – c’est qu’on manque de dignité et d’éthique. Tu peux te faire soudoyer très facilement par l’argent… Et ça ce n’est pas normal. L’humain est très important, les choix dans ta vie sont très importants. Bon, c’est fort ce que je vais dire, mais une équipe nationale c’est comme si tu partais en guerre, pour défendre le pays. C’est pour ça que j’ai beaucoup d’estime pour les joueurs africains, parce qu’il y en a qui préfèrent jouer avec une sélection africaine que jouer avec l’équipe de France. Et il y a le contraire aussi… Il y en a qui ont un côté carriériste, c’est évident. Tu le vois tout de suite sur leur état d’esprit ».

 

Bdc One Sport

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des