Gaëtan Huard explique comment il aimerait que les Girondins recrutent cet été

girondins logo

Gaëtan Huard souhaite vraiment qu’à l’avenir, les Girondins de Bordeaux choisissent d’enrôler des joueurs expérimentés, avec du caractère, plutôt que de faire dans du « quantitatif ». L’ancien gardien bordelais explique qu’il faut aussi nouer des contacts avec ls grands clubs pour se faire prêter des joueurs, mais insiste vraiment sur le manque de leaders. Le seul Jaroslav Plasil jouant ce rôle face à Lille, a fini de convaincre « Gueguette ».

« Tu as deux critères de joueurs de qualité. Tu as les expérimentés, qui n’ont pas envie forcément de s’expatrier parce qu’il faut savoir aussi qu’ils ont des familles et que parfois c’est compliqué. On le voit avec des joueurs qui ne sortent pas, qui s’en foutent, qui protègent leurs familles. Et il y a un autre critère aussi, les joueurs de qualité supérieure, qui sont dans des gros clubs mais qui ne jouent pas. La seule chose c’est que pour faire venir ces joueurs, il faut avoir l’Europe tous les ans. Si tu n’as pas ça, les gros clubs ne prêtent pas leurs joueurs comme ça, parce que sinon ils ne progressent pas plus. Il faut absolument être européen pour ça. L’Europe est importante pour faire évoluer la jeunesse et le centre de formation, mais aussi pour que les joueurs des gros clubs supérieurs qualitativement, puissent nous être prêtés. Dans tous les cas, il faut avoir de l’expérience. A 18 ans, tu es insouciant, tu t’amuses, tu ne penses pas à toutes les conséquences derrière comme les gens qui travaillent dans le club, tout ça… Mais si tu n’as pas de structures au quotidien… Je n’ai vu qu’un mec aboyer pendant Bordeaux, c’était Jaro Plasil. Je n’ai vu que ça ! C’était une équipe de sourds et muets ! J’étais au bord du terrain et ils ne se parlaient pas ! Jaro criait et personne ne tirait le bateau. Les mecs qui ont 27-30 ans, ils font partie des joueurs qu’on peut qualifier d’expérimentés, c’est à eux aussi de tirer le bateau. Mais comment tu te fais remettre sur les rails par les anciens ? C’est au quotidien à l’entrainement aussi ! Et que ceux qui sont des anciens démontrent aussi que ce sont des leaders […] Saint-Etienne, ils n’ont pris que des internationaux qui étaient à l’étranger. Pour avoir un carnet d’adresses, il faut avoir des gens comme Leonardo, Antero Henrique, vous êtes obligés d’avoir des relais dans les plus grands clubs, des contacts pour pouvoir négocier très rapidement. Après, il faudrait être européen tous les ans… […] Recruter 6-7 joueurs… Il vaut mieux faire du qualitatif que du quantitatif. Payer plus cher des joueurs, mais qui ont du caractère, du tempérament… Ce sont des joueurs où tu ne feras pas de plus-value derrière, mais ce sont des cadres. La plus-value ce seront les jeunes derrière que tu vas faire pousser, encadrés par ces joueurs expérimentés et de caractère ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des