Jules Koundé : « Il pensait que je n’étais pas prêt avant, il avait sans doute raison »

Jocelyn Gourvennec

Jules Koundé a été testé, par Jocelyn Gourvennec, au poste de latéral droit en réserve, l’ancien entraineur des Girondins estimant certainement qu’il n’était pas assez grand pour le poste. Le principal intéressé explique qu’il n’a jamais demandé à revenir au poste de défenseur central, là où il a été lancé, mais que c’est venu naturellement. « On n’en a jamais discuté. Le coach me voyait à droite au début. Dans ma tête, ça me posait un problème mais je n’en ai pas fait part. Quand on intègre le groupe pro, on prend ce qu’on nous donne. Il y avait des choses que je n’arrivais pas à faire, je revenais parfois déçu de l’entraînement. Mais le lendemain, c’était passé. J’ai continué à bosser des aspects de central, parfois après l’entraînement. Je pense qu’il l’a senti. Il pensait que je n’étais pas prêt avant, il avait sans doute raison ».

 

Cette première, ce fut à Granville, avec le malheureux résultats que l’on connait. « J’étais juste content car ça faisait un moment que j’attendais ça. Même si les conditions climatiques étaient difficiles, j’ai pris du plaisir. Avec la réserve ou avant mon ancien club (La Brède), j’avais déjà joué sur des terrains difficiles, avec du vent, de la pluie. Vu la tournure catastrophique, on peut rêver mieux comme première, mais ça reste positif pour moi car ça m’a lancé ».

 

L’intégralité de l’interview sur Sud Ouest

 

 

Laisser un commentaire