Rolland Courbis pense qu’à Bordeaux, « il n’y a pas d’identité » et Frank Leboeuf pense que « les joueurs ne pensent qu’à leur gueule »

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des