Pascal Cygan : « Le recrutement de Sainté a très bien fonctionné, tout l’inverse de Bordeaux, qui, tout doucement, coule »

cygan

Lors de notre interview de l’ancien joueur du LOSC, Pascal Cygan, nous lui avons demande de parler de la situation de son ancien club en comparaison de celle des Girondins de Bordeaux.

« Pour comparer les deux cas, Bordeaux en ce moment, et Lille en ce moment, ce n’est pas tout à fait identique. Lille est quand même à la place qu’il ne faudra pas avoir en fin de saison. Bordeaux est quand même un tout petit peu mieux. Ils n’ont pas les problèmes financiers qui vont avec. Ils n’ont pas un effectif qui a connu des saisons de maintiens galères, comme le LOSC peut avoir. On ne peut pas comparer. Surtout, que très peu de lillois sont formés au championnat français, donc c’est difficile. Notre match à 6 points c’était contre Amiens il y a quelques jours. Est-ce que Bordeaux a eu un match aussi décisif ? Je ne sais pas. Frédéric Antonetti, au Canal Football Club, disait que le championnat se décidait aux 37èmes et 38èmes journées. Je suis et d’accord, et pas d’accord. C’est vrai que si vous vous mettez en sécurité avant, vous jouez ces deux dernières journées tranquillement. Beaucoup d’équipes vont batailler aux deux dernières journées pour être sauvées, ou pas. J’ose espérer pour nous qu’on a peut-être encore une chance de se maintenir. Parce que ce serait vraiment une catastrophe. Au niveau sportif, au niveau politique, économique… Il y a le grand stade, il y a Luchin (le centre d’entraînement du LOSC)… Il y a une centaine de salariés au LOSC. Il va falloir trouver une solution pour eux. Car on ne pourra pas tous les garder. C’est très inquiétant ».

 

 

Nous lui avons également demandé son regarde plus spécifique sur la saison des Girondins.

« Je ne suis pas trop leurs matchs même si je vois les résultats. C’est un peu une situation comme Saint-Etienne, sauf que le recrutement de Sainté a très bien fonctionné. Tout l’inverse de Bordeaux, qui, tout doucement, coule. Comme nous. Ils n’arrivent plus à gagner. C’est étrange, car les commentaires qu’il y avait eu autour de Poyet, de ses anciens clubs, ou ça n’avait pas très bien fonctionné… Où il était parti avant 2 fois, on avait peur pour Bordeaux. On s’est dit : « Pourquoi recruter un entraîneur avec cette étiquette-là ? », puis finalement il a gagné 3-4 matchs dès son arrivée. Alors on s’est dit que c’était un génie. Et depuis, petit à petit, il n’y a plus rien qui fonctionne. C’est étrange. Incompréhensible. Pour comprendre, il faudrait être au sein du club ».

 

Retrouvez l’intégralité de notre interview de Pascal Cygan ICI

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des