Philippe Fargeon : « Ceux qui finissent en roue libre, on leur demandera d’aller voir ailleurs »

Philippe Fargeon
Philippe Fargeon

Philippe Fargeon a évoqué la demande faite par Gustavo Poyet dernièrement qui réclame plus d’agressivité et qui aimerait voir ses joueurs plus compétiteurs. « Il a annoncé le retour de l’agressivité et de la compétition, et il est tombé dans une période où c’est faisable, avec une trêve. Cela permet d’augmenter le rythme des entrainements. Il a demandé de l’agressivité supplémentaire, des jeux très serrés avec de la compétition. C’est cette compétition qui manque… Il y a aussi la peur de mal faire selon moi qui influe sur les résultats. De toute façon, on ne peut pas jouer si on n’a pas l’agressivité sur le terrain […] S’il peut donner cette grinta en dix jours ? En tout cas, il peut faire jouer ceux qui l’ont, pour commencer. Il s’est peut-être rendu compte que certains restaient en dehors, alors qu’ils avaient le potentiel pour mettre un peu plus de volonté. Quand il a fait jouer Plasil, il a expliqué qu’il appréciait qu’il se batte du début à la fin. En faisant des choix sur ces joueurs qui montrent plus d’agressivité que les autres à l’entrainement, c’est déjà un premier choix. Après, vous avez de toute façon des joueurs qui doivent se remettre en cause et si vous n’allez pas au contact, à l’entrainement ou au match, vous vous blessez… Il faut la volonté de réussir quelque chose tous ensemble […] Pour Guingamp, il l’a annoncé, il veut des combattants. Le danger quand on veut des combattants c’est qu’il faut faire attention de ne pas se retrouver avec des joueurs expulsés trop rapidement. Il faut la bonne agressivité, c’est ce qui est difficile pour quelqu’un quand c’est contre nature. Un attaquant qui vient défendre dans la surface, s’il tacle, il y a souvent pénalty parce que ce n’est pas dans ses habitudes. Mais en prenant des joueurs qui ont ça dans le sang, les fers de lance de cette équipe… […] Il n’y a aucun intérêt à finir en roue libre. D’abord parce qu’en roue libre, on a de grandes chances de se blesser, ce n’est pas le moment. Ensuite parce que c’est la période où il faut se montrer. L’entraineur doit déjà aussi travailler sur la future année donc il va prendre ceux qui ont envie de se bouger. Ceux qui finissent en roue libre, on leur demandera d’aller voir ailleurs ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des