Daniel Riolo : « Il va falloir savoir ce qui motive le rachat »

Girondins Etats-Unis Amerique USA Investisseurs

Au sujet des investisseurs qui arrivent en Ligue 1Daniel Riolo a donné le fond de sa pensée en évoquant bien sûr les Girondins de Bordeaux et les investisseurs américains

« Investir c’est bien, réussir c’est mieux. Réussir, ça veut dire quoi ? Est-ce que c’est le même objectif que vont poursuivre les investisseurs et en gros les gens qui suivent le club ? Les gens qui suivent le club ont envie d’une belle aventure, que leur club continue à vivre, qu’il gagne des matches… Mais ce n’est pas forcément de cette façon que le voient ces investisseurs. Eux aussi ont besoin de résultats, mais pas que. Il faut toujours un peu chercher pourquoi ils viennent. A Nice les chinois sont venus pour l’hôtellerie. Les garanties sont compliquées parce que les types qui viennent ne promettent pas que ça va gagner… Il y a une loi de Thierry Braillard qui a été votée en mars 2017 qui est très intéressante parce qu’elle permet le contrôle de la reprise d’un club par le biais de la DNCG, qui ne peut pas bloquer un investisseur sous le prétexte qu’il n’est pas « bien ». Là, à Bordeaux, ce sont des américains. Il va falloir savoir ce qui motive le rachat. De Tavernost en veut 60-70… Ils ne connaissent pas vraiment le ballon. En ce moment, il y a un truc très tendance, c’est que les mecs veulent faire ce qu’a fait Monaco, cela motive beaucoup : ils se sont dit qu’ils n’étaient pas plus cons que le russe, qui s’en met plein les fouilles, donc qu’ils allaient faire pareil. Sauf que quand il est arrivé à Monaco, il a mis un paquet d’oseille et que la plupart des mecs, quand ils arrivent, ils ne le mettent pas tout de suite l’oseille… ».

 

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des