Benoît Costil : « Il n’y a pas que l’aspect psychologique, il y a aussi l’aspect technique… »

Benoit Costil

Gustavo Poyet n’a eu de cette de parler d’un problème de mental, allant même jusqu’au renfort d’une personne du type psychologue, pour le futur. Benoit Costil estime qu’il n’y a pas que ça qui crée les résultats en dents de scie. « Il n’y a pas que l’aspect psychologique. Il y a aussi l’aspect technique. Il faut qu’on fasse preuve de plus de maîtrise, de certitude collectivement et individuellement dans le jeu. Il faut qu’on fasse preuve de plus de tranchant mais il y a aussi l’aspect psychologique indirectement. On se doit d’aborder les matches avec un état d’esprit conquérant en permanence et non pas que lorsqu’on est dos au mur comme on l’a été à une certaine époque ».

 

La confiance bordelaise a semble d’ailleurs s’étioler au fur et à mesure des rencontres, après surtout Marseille « Après Marseille, on a joué Nice il me semble et face à Nice on a fait un match cohérent. C’est un match qu’on doit gagner. On a pas mal d’occasions et Nice n’a rien. Sur le déplacement à Marseille, tout n’a pas été mauvais mais face à Marseille et Monaco, on n’a pas vraiment senti qu’on pouvait bousculer ces équipes-là. Alors qu’en étant bien tranchant et en y croyant, en croyant en nous, il y avait moyen de proposer autre chose ».

 

Pour le gardien des Girondins, Bordeaux ne se crée pas assez d’occasions. « Ce n’est pas faux mais c’est valable pour un match comme contre Nice. Après si on regarde Angers, Monaco, Marseille, il y a quand même peu d’opportunités. Les attaquants n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. À la limite, je préfère un match comme Nice où on a eu les opportunités que des matches comme Rennes où Koubek n’a rien à faire. Le problème est plus là ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des